La théorie de SCALEBLASTER

Associée aux conduites de nature non ferreuse
Un appareil ScaleBlaster se compose à la fois d'un câble producteur de signal qui s'enroule plusieurs fois autour d'un tuyau, et d'un dispositif électronique émettant un courant complexe et dynamique qui produit à l'intérieur de la conduite des champs extrêmement faibles, variables dans le temps et oscillant. Cet appareil électronique est disponible pour plusieurs tailles et en plusieurs puissances. Plus le diamètre de la conduite est élevé, plus grande est la puissance requise. Les produits dont il est question ici ont été conçus pour opérer uniquement sur des conduites de nature non ferreuse. Le courant qui produit un champ oscillant obéit à la loi d'Ampère.
Le signal produit par ScaleBlaster est une onde carrée très particulière qui balaye toutes les fréquences allant de 1 000 à 12 000 hertz, à un rythme de 20 fois par seconde. Quand la force du champ d'oscillation varie dans le temps et change de direction, un courant induit est produit à l'intérieur de la conduite ; ce phénomène relève de la loi d'induction de Faraday. Une telle induction étant donnée, le champ électrique oscillant fournit l'agitation moléculaire qui est nécessaire pour la prévention et l'élimination du tartre.
L'appareil ScaleBlaster génère une onde de modulation de fréquence qui produit par son signal carré, à l'intérieur de la conduite d'eau, une AMI, à savoir une agitation moléculaire induite. Quand l'eau et les ions responsables du tartre sont traités par l'AMI, deux choses se produisent :
=> L'AMI, crée des sites de nucléation en lançant un effet boule de neige. Des cristaux mous et moins adhérents de calcaire sont formés en suspension, soustrayant ainsi de la solution saturée les ions de calcium et le bicarbonate dissous.
=> L'AMI brise les liaisons  hydrogène à l'intérieur d'un agrégat d'eau à l'état liquide, extrayant de l'agrégat un grand nombre de molécule d'eau. Une plus grande quantité de molécules d'eau libres signifie un accroissement de la solubilité de l'eau. La solution saturée instable de calcaire devient une solution stable sous-saturée, avec pour résultat que la formation de tartre est enrayée.
Afin de produire l'AMI mentionné plus haut, ScaleBlaster met en œuvre une technologie à modulation de fréquence. Cette technologie se base sur une théorie d'induction bien connue. Quand un champ magnétique varie dans le temps, il se produit une induction de champ électrique. Puisque la technologie ScaleBlaster utilise un signal d'onde carrée qui change de sens de 2 000 à 24 000 fois par seconde, le sens du champ électrique induit varie en conséquence. La plupart des ions causant le tartre ont des charges soit positives, soit négatives. En outre, les molécules d'eau, bien que neutres, sont les molécules polarisées, et se comportent de ce fait comme des ions dans un champ électrique. L'oscillation du champ électrique induit crée une agitation moléculaire chez ces molécules d'eau et ces ions électriquement actifs. Par la suite, les ions responsables de l'entartrage commence à s'isoler, c'est-à-dire à précipiter et à se regrouper, lançant par là l'effet boule de neige. Des cristaux massifs de calcaire se forment, composés d'un grand nombre de molécule de calcaire ; ils s'avèrent moins d'adhérents et glissent au fil de l'eau sous forme de particule en suspension.


Avant détartrage


Après détartrage

© copyright THETIS HP 2009
® Clearwater, Mineralpure, Scaleblaster et Petroblaster sont des marques déposées